Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bergie
DÉSACTIVÉ
DÉSACTIVÉ
avatar

Inscription : 27/08/2005
Messages : 625

Age : 35 Féminin

Localisation : Paris
Emploi : Etudiante en communications

MessageSujet: PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB   Mar 13 Sep 2005 - 20:57

"Il y a de moi dans chacun de mes livres"
Pas de rentrée littéraire sans Amélie Nothomb, et ce depuis 11 ans ! L’auteur avoue écrire trois romans par an dans le plus grand secret, mais n’en publier qu’un seul à chaque rentrée. Alors Amélie Nothomb, graphomaniaque ou pas ?

Le parcours hors normes d'une affamée
Jusqu’à 23 ans, Amélie Nothomb ne pensait qu’à être traductrice japonaise : son père étant ambassadeur, elle a passé son enfance au japon entre autres. Toutefois, l’idée d’écrire ne l’a jamais quittée et elle rédigeait depuis six ans déjà lorsqu’elle s’est décidée à publier. Cet auteur a su s’imposer dès son premier roman ‘Hygiène de l’assassin’ en 1992 ; elle avait alors 24 ans. Grâce à cet ouvrage Amélie a remporté les prix René-Fallet et Alain-Fournier. Dès l’année suivante, elle obtenait trois autres prix pour ‘Le Sabotage amoureux’.
Amélie a été définitivement consacrée grâce à ‘Stupeurs et tremblements’, en 1999. Ce roman autobiographique a reçu le Grand Prix du roman de l’Académie française, s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires et a de plus été adapté au cinéma (ainsi qu’’Hygiène de l’assassin’), avec Sylvie Testud dans le rôle principal. Son avant-dernier roman, ‘Antechrista’ a été tiré à plus de 200.000 exemplaires. A ce jour, ses romans sont traduits depuis en 23 langues. Qui donc oserait dire aujourd’hui qu’Amélie Nothomb a besoin de faire la promotion de ses livres pour les vendre ?

Une écorchée vive
Amélie avoue avoir peur de l'abandon, de la solitude. Elle ressent un grand manque d’affection. Son amie la chanteuse Robert (dont Amélie s’est inspirée pour écrire son ‘Robert des noms propres’) dit d’elle : "c’est une enfant qui ne grandira jamais". Sa ‘Biographie de la faim’ résume son état : elle reste dans une situation d’affamée.

Amélie sous les feux de la rampe...
Les critiques littéraires ne la touchent pas, elle avoue préférer l’opinion de ses lecteurs ; elle reçoit d’ailleurs de nombreuses lettres de leur part. Avec le temps Amélie est devenue plus sage, plus discrète. Fini les chapeaux extravagants et le maquillage vif. Elle qui accordait des interviews dans des cimetières (comme en 1996) et a révélé chez Bernard Pivot se délecter de fruits pourris, fuit désormais les médias et se concentre sur son travail. Elle vit entre Paris et Bruxelles et ne se déplace que pour ses livres, partant sur les routes à la rencontre de ses lecteurs. Cette année elle a accordé une interview à Guillaume Durand, qu’elle a reçu chez elle, pour l’émission ‘Campus’ consacrée à la rentrée littéraire 2005. Elle écrit tous les matins, pendant environ quatre heures, et ce à partir de 4 heures du matin, avec un crayon bille sur un cahier d’écolier. Son conseil ? Ne jamais tenir compte des conseils ! Que ce soit dit

Et les lecteurs dans tout ça ?
Difficile de passer à côté d’un tel phénomène. Qu’est-ce qui attire donc son public ? Avant toute chose, les romans d’Amélie sont empreints d’expériences personnelles mais passibles d’être vécues par tous. Son style décalé est toujours accompagné d’humour. Certains de ses livres sont autobiographiques, comme ‘Métaphysique des tubes’ ou purement fictionnels (‘les Catilinaires’) mais ils attirent tous autant les lecteurs.

L’actu d’Amélie
Son dernier roman, ‘Acide sulfurique’ est paru au mois d’août chez Albin Michel, met en parallèle les camps de concentration et la télé réalité : "en l’absence de Dieu les hommes se croient tout permis". Amélie a décidé de l’écrire suite à une discussion houleuse avec des amis sur la télé réalité. Elle se révolte face aux gens qui la regardent par condescendance, pour elle s’est encore pire affirme-t-elle vivement. "Je suis tombée enceinte suite à cette colère."
Mais ce roman va également au-delà de la télévision : il parle aussi de dégoût, 'une de mes composantes fondamentales'. Elle s’interroge : "Comment faire pour qu’il en sorte quelque chose ?" : il faut en éprouver une forme d’amour. "Comment s’en sortir ?" Amélie fait alors le rapprochement avec les camps de concentration. Pour elle si les prisonniers s’en sont sortis c’est en créant une fiction de la parole, de l’écriture, seuls moyens d’oublier l’horreur du quotidien.
Elle fait aussi beaucoup de liens avec la musique, notamment Schubert qu’elle affectionne tout particulièrement. "Je suis écrivain parce que je ne peux pas être compositeur", explique-t-elle.

http://www.evene.fr/celebre/actualite/portrait-d-amelie-nothomb-162.php?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.toutsurfrancedamour.com
vivissb

avatar

Inscription : 31/08/2005
Messages : 34


MessageSujet: Re: PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB   Mer 14 Sep 2005 - 10:07

J'ai pas encore commencer un seul livre, mais avec ce que je viens de lire, ça donne envie de dévorer !

Je connais pas du tout l'univers d'Amélie, mais je crois bien que ça va me plaire ! Wink

merci pour ce portrait
Revenir en haut Aller en bas
Camille

avatar

Inscription : 11/09/2005
Messages : 336

Age : 27 Féminin

Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB   Mer 14 Sep 2005 - 17:41

vivissb a écrit:
J'ai pas encore commencer un seul livre, mais avec ce que je viens de lire, ça donne envie de dévorer !

Je connais pas du tout l'univers d'Amélie, mais je crois bien que ça va me plaire ! Wink

merci pour ce portrait

tu verras, tu ne seras pas déçu !
Revenir en haut Aller en bas
vivissb

avatar

Inscription : 31/08/2005
Messages : 34


MessageSujet: Re: PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB   Mer 14 Sep 2005 - 19:13

j'hésite à commencer par Acide ou Stupeur...
Revenir en haut Aller en bas
Elrond
Administrateur
Administrateur
avatar

Inscription : 07/07/2005
Messages : 2267

Masculin

Localisation : Bruxelles
Emploi : Etudiant en droit

MessageSujet: Re: PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB   Mer 14 Sep 2005 - 20:57

Sans hésiter, Stupeur! Tu y verras vraiment le style nothombien, et puis un passage du passé de Mélie, c'est passionnant! Coucou
Revenir en haut Aller en bas
http://amelienothomb.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB   

Revenir en haut Aller en bas
 
PORTRAIT D'AMELIE NOTHOMB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eric emmanuel schmitt vs amelie nothomb !
» Les verites d'Amelie Nothomb par L'Express, 2008
» NOTHOMB AMELIE
» Amélie NOTHOMB
» ACIDE SULFURIQUE d'Amélie Nothomb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Actualité :: Revue de presse :: 2005-
Sauter vers: