Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 article le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bergie
DÉSACTIVÉ
DÉSACTIVÉ
avatar

Inscription : 27/08/2005
Messages : 625

Age : 35 Féminin

Localisation : Paris
Emploi : Etudiante en communications

MessageSujet: article le monde   Jeu 29 Sep 2005 - 20:41

Horreur cathodique

Dès le lancement très controversé de "Loft Story", en avril 2001, programme de télé-réalité qui alimenta les gazettes françaises à proportion de son Audimat, essayistes et romanciers se sont emparés de ce nouvel avatar de la société du spectacle. Avec plus ou moins de bonheur, comme tout récemment le corrosif Benoît Duteurtre, qui, dans La Petite Fille et la cigarette (Fayard), imaginait un groupe terroriste faisant voter l'élimination de ses otages par le public, après une série d'épreuves dignes de la "Star Ac'".

Jouant de la surenchère, Amélie Nothomb monte d'un cran dans l'horreur cathodique en associant l'univers médiatique à celui des camps d'extermination nazis. Rien de moins. Car, annonce-t-elle aux toutes premières lignes d'Acide sulfurique, "vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus ; il leur fallut le spectacle"... Et une émission digne de leur attente, "Concentration", avec, en avant-programme, rafles sans distinction des victimes dans les lieux publics ; triage et sélection de ces derniers pour leur aptitude à endurer la souffrance et surtout à la rendre télégénique ; test pour les kapos, choisis sur "leur physique significatif" et leur capacité à brutaliser et à humilier sans vergogne. Avec pour seul mot d'ordre donné aux tortionnaires : le respect du public.


KAPO DISGRACIEUSE
C'est d'ailleurs lors du casting que l'on découvre Znéda, une pauvre fille au chômage qui, pour quelques heures de célébrité et quelques émoluments, a choisi de faire payer tout le mépris qu'elle n'a jamais cessé d'inspirer aux autres et aux siens. Dans le camp, bardé de caméras, seule distinction notable avec ceux imaginés par les dirigeants du IIIe Reich, Amélie Nothomb ­ - que la caricature ne semble nullement effrayer ­ - place, face à cette kapo disgracieuse, la belle et intelligente Pannonique. Egérie du camp et du public, celle-ci va se prendre tour à tour pour Dieu, Simon de Cyrène avant de rejouer, à sa manière, la Passion du Christ...

Au coeur de cette histoire d'amour vache, de cette lutte du Bien et du Mal menée à grand renfort de références bibliques (avec hommage en passant à Primo Levi...), Amélie Nothomb fustige l'hypocrisie généralisée : des producteurs de télévision, des médias qui se drapent dans une indignation tapageuse, et surtout du public, sans lequel ces émissions n'existeraient pas. Au comble du désarroi dans lequel ses contemporains la plongent, la romancière belge lance par la voix de son héroïne un pathétique "Eteignez vos postes !" Un cri aussi pathétique que ce roman, boursouflé de clichés, de lieux communs, de démonstrations pesantes et de dialogues insipides.

Guidée sans doute par l'indignation plus que par le désir de faire scandale, Amélie Nothomb a voulu s'essayer cette fois au roman à thèse et à la critique sociale. Sauf qu'en restant constamment à la lisière de la satire virulente, la romancière montre ses limites et sombre rapidement dans le grotesque et le vain. On peut zapper.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.toutsurfrancedamour.com
Elrond
Administrateur
Administrateur
avatar

Inscription : 07/07/2005
Messages : 2267

Masculin

Localisation : Bruxelles
Emploi : Etudiant en droit

MessageSujet: Re: article le monde   Ven 30 Sep 2005 - 18:46

Merci Titelfe Bisous

C'est pas faux, ce qui es dit ... mais je trouve qu'elle tombe plus dans la superficialité que dans le grotesque. Enfin, c'est mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://amelienothomb.forumactif.com
 
article le monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un article du Monde Diplomatique
» Diamants..................pour en savoir plus.......un article du monde.
» Article du monde sur l'impression 3D qui site Games Workshop
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Actualité :: Revue de presse :: 2005-
Sauter vers: