Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etude rapide des déjections dans l'oeuvre d'Amélie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Etude rapide des déjections dans l'oeuvre d'Amélie   Mar 5 Avr 2016 - 21:02

Le psychanalyste écrivain Michel David s'est penché sur le problème des déjections dans l'œuvre d'Amélie Nothomb ; ce qui l'a interpellé, c'est - bizarrement - davantage les déjections solides, qu'il évoque à plusieurs reprises dans ses deux ouvrages jumeaux publiés aux éditions L'Harmattan, sous les titres :
Amélie Nothomb, le symptôme graphomane
Amélie Nothomb, l'écriture illimitée
Pudiquement, Michel David nomme ces choses de la Chose "scybales". A priori, on pense à l'instrument de musique, les percussions. Or il s'agit plutôt d'un chapelet que le corps sécrète lorsqu'on ne boit pas assez ou qu'on mange trop peu de fruits et légumes (= fibres).
J'étais assez stupéfaite car j'ignore comment il a pu en arriver à cette conclusion médicale, car dans Ni dEve ni d'Adam, Amélie urine au sommet d'une chaîne montagneuse face à un panorama de rêve, face au mont Fuji, dans Pétronille, Stéphanie Hochet urine entre deux voitures dans la rue Huyghens (des éditions Albin Michel), dans Barbe bleue, Saturnine se lève en pleine nuit pour un "besoin" (c'est vrai que sa nature n'est pas spécifiée), dans Le Voyage d'hiver, Aliénor l'écrivain se lève toutes les cinq minutes pour aller aux toilettes (mais elle n'y pond quand même pas des macarons), il s'agit plutôt de liquide... dans Le Sabotage amoureux, les enfants remplissent les pots de yaourts d'urine et plongent leurs ennemis dans un chaudron rempli de ce liquide, Amélie enfant se décrit elle-même en train de "viser" un enfant ennemi entre les deux yeux en faisant "pipi debout" (waouh), dans Stupeur et tremblements, effectivement, on nous abreuve d'eau de toilettes et on nous tague avec des déjections solides, dans Le Voyage d'hiver, Zoïle compare les WC d'Orly avec ceux de Roissy et se félicite de pouvoir se rendre dans ceux où il n'y a pas de dame pipi car il a horreur d'imaginer que quelqu'un - une femme - pourrait nettoyer ses "traces" , et là surgit une sacrée question : Amélie ne se sert-elle donc jamais de la brosse à récurer ? Personnellement, il ne m'est jamais arrivé de laisser mes traces dans des toilettes, publiques ou privées... la dame pipi serait déçue avec moi. Mais apparemment pas avec Amélie, qui généreusement donne du travail à qui de droit. Enfin, tout ça pour dire que je ne vois pas de trace de cymbales dans l'œuvre d'Amélie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Etude rapide des déjections dans l'oeuvre d'Amélie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche de stage en bureau d'etude de menuiserie (IDF)
» Nostalgie
» Le Roi et l'oiseau
» [Yourcenar, Marguerite] Mémoires d'Hadrien
» FREDERICK WISEMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Ecrits :: Réflexions-
Sauter vers: