Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paul Nothomb, écrivain aussi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Paul Nothomb, écrivain aussi   Jeu 17 Déc 2015 - 0:31

Qu'il est doux de lire ce que le sang d'Amélie écrivait un peu avant elle, c'est-à-dire dans la deuxième moitié du 20ème siècle. Paul Nothomb, comme son nom l'indique, est un membre de la famille Nothomb. Il a écrit des livres bien sentis, en esprit libre et courageux. J'ai personnellement sous le nez Le Délire logique et N'y être pour rien. J'ai commencé à lire Le Délire logique et je m'y reconnais, même si le contexte de ma vie est différent du sien à l'époque (la guerre 39-45).
Ca vaut le coup de lire cela, du point de vue humain : comment sont les gens, finalement ? Eh bien, toujours les mêmes, quelle que soit la période.
Citation : "Qu'est-ce qu'ils attendent ? Est-ce qu'il n'y a pas un seul homme décidé là-dedans ?" Non, les gens ne réagissent pas à son malheur, personne ne tente de le sauver, et pourtant, "Ce soir ils écouteront la BBC et maudiront les sales Boches" (ceux qui l'ont fait prisonnier et qui vont le torturer). On croirait entendre les gens d'aujourd'hui : "Ah les pauvres, comme je les plains, ah, la pollution", et puis après ces lamentations de crocodile, ils continuent à rouler en voiture, à détourner le regard quand un pauvre les aborde...
Et ici, dans ce forum, faut déjà voir la trouille qui règne dès qu'on essaie de parler librement. Alors qu'Amélie est reine, et qu'elle est une reine intelligente ! Qu'est-ce que ce serait si régnait sur ce forum un dictateur inepte (et que vous soyez obligés de participer) !!!
Revenir en haut Aller en bas
Isax

avatar

Inscription : 21/04/2010
Messages : 122

Féminin

Localisation : la Nothombie:quelquepart"ailleurs-c'est mieux qu'ici"!?!
Lectures actuelles : Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort.

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Jeu 17 Déc 2015 - 0:37

Je ne vois vraiment pas de quelle trouille tu parles???
Et tu as l'art de passer du coq à l'âne, toujours en y mêlant Amélie...Bizarre,et souvent absurde,je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Jeu 17 Déc 2015 - 0:41

Je ne vois pas en quoi je change de sujet... le sujet est le même, je compare des époques.
Ensuite, Amélie y est mêlée, certainement : il s'agit d'un membre de sa famille qui porte son nom, et puis, il s'agit de son forum !
Pourquoi n'y serait-elle pas mêlée !?
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Ven 18 Déc 2015 - 0:36

Paul Nothomb avait l'âme d'un héros, je comprends mieux maintenant pourquoi Amélie fait référence à lui, et je la sens à travers lui. Elle est de la même étoffe.
Revenir en haut Aller en bas
Czirka

avatar

Inscription : 23/08/2014
Messages : 178

Age : 35 Féminin

Localisation : St Suliac
Emploi : Commerciale dans le Batiment

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Ven 18 Déc 2015 - 17:04

Oui, Nyctea passe souvent du coq à l'âne et elle n'est pas toujours facile à suivre... Son esprit travaille plus vite que ses doigts, du coup, on s'y perd...
Amélie est dans tout, peut-être, mais je doute qu'elle ai la trouille...
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Ven 18 Déc 2015 - 21:30

Je ne parlais pas d'Amélie, pour la trouille. Je pense que c'est quelqu'un de courageux même si faible physiquement, et qu'elle a le courage de regarder le danger dans les yeux. Elle a pour ainsi dire un courage d'homme dans un corps de femme. C'est mieux que le contraire.
Et puis, je pense que notre amour la protège.
Revenir en haut Aller en bas
Isax

avatar

Inscription : 21/04/2010
Messages : 122

Féminin

Localisation : la Nothombie:quelquepart"ailleurs-c'est mieux qu'ici"!?!
Lectures actuelles : Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort.

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Ven 18 Déc 2015 - 23:34

Et vice versa!
Revenir en haut Aller en bas
Czirka

avatar

Inscription : 23/08/2014
Messages : 178

Age : 35 Féminin

Localisation : St Suliac
Emploi : Commerciale dans le Batiment

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Sam 19 Déc 2015 - 11:58

Je trouve les femmes plus courageuses que les hommes. Plus fortes. Mais au physique moins avantageux (je parle de force physique, pas de la beauté masculine, même si...)

Et l'amour que lui porte ses lecteurs un soutien permanent. C'est en ça qu'on la protège. Du doute...
Revenir en haut Aller en bas
Isax

avatar

Inscription : 21/04/2010
Messages : 122

Féminin

Localisation : la Nothombie:quelquepart"ailleurs-c'est mieux qu'ici"!?!
Lectures actuelles : Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort.

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Sam 19 Déc 2015 - 15:03

Je dirai même que l'amour de ses admirateurs la sauve...
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Sam 19 Déc 2015 - 21:34

Oui j'ai aussi cette impression. Il y a eu une évolution chez Amélie, pas seulement au niveau de son art. On peut constater sur le long terme qu'elle est de plus en plus à l'aise, de plus en plus épanouie, de plus en plus sûre d'elle. Et il est certain qu'être aimée ainsi, à ce point, par tant de personnes de valeur, être comprise, admirée, sentie dans son art par énormément de gens, il y a de quoi être enivrée comme d'amour...!
Surtout que c'était son désir initial : être une sorte de reine, de dieu.
Objectif atteint Bravooo!
Revenir en haut Aller en bas
Isax

avatar

Inscription : 21/04/2010
Messages : 122

Féminin

Localisation : la Nothombie:quelquepart"ailleurs-c'est mieux qu'ici"!?!
Lectures actuelles : Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort.

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Sam 19 Déc 2015 - 23:22

C'est vrai,mais je ne considère pas Amélie comme une reine,ou un Dieu...Amélie est un écrivain que j'aime,que j'estime..et qui m'énerve aussi parfois!mais elle reste une personne...comme toi et moi. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Dim 20 Déc 2015 - 18:07

Qui sait si nous sommes vraiment des personnes ? Quelle preuve a-t-on que nous ne sommes pas des avatars habités par des dieux ? Certain(e)s étant plus habités que d'autres. Amélie en fait partie.
Revenir en haut Aller en bas
Czirka

avatar

Inscription : 23/08/2014
Messages : 178

Age : 35 Féminin

Localisation : St Suliac
Emploi : Commerciale dans le Batiment

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Lun 21 Déc 2015 - 12:04

Personnellement je ne déifie pas Amélie. Sa création est géniale, le personnage exceptionnel mais elle est comme vous et moi...
D'accord avec toi Isax !
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Lun 21 Déc 2015 - 18:33

Alors qqc vous aura échappé... ?
Revenir en haut Aller en bas
Czirka

avatar

Inscription : 23/08/2014
Messages : 178

Age : 35 Féminin

Localisation : St Suliac
Emploi : Commerciale dans le Batiment

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Lun 21 Déc 2015 - 19:55

Ou tu vis au Pays des Merveilles d'Amélie Nothomb...
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Lun 21 Déc 2015 - 20:13

C'est un peu ça, en plus, il y a plus d'un an que j'ai posé le livre d'Alice au pays des Merveilles devant ceux d'Amélie. Nous avons peut-être, de très loin, des évolutions parallèles...
En fait, c'est surtout un besoin de ma part, un énorme besoin. Ca peut arriver à tt le monde, dans des circonstances difficiles. Je n'ai jamais eu la chance de croire au Père Noël (car ce n'était pas la politique de la maison), alors, mon inconscient meurtri me force à me rattraper maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Nyctea Scandiaca

avatar

Inscription : 14/01/2015
Messages : 612

Féminin

Lectures actuelles : Honoré + Amélie

MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   Mer 23 Déc 2015 - 22:14

Pour vous mettre l'eau à la bouche, je recopie ici un passage de l'aïeul Nothomb :

"Le lieutenant qui marchait en tête fit un signe. D'un coin ombreux, un fantôme jaillit et s'approcha, sans rompre par ses pas feutrés le bruit rythmé des bottes. C'était le geôlier en savates, son trousseau de clés au bout du bras. Tout le groupe s'arrêta et le calme aussitôt retentit sous la voûte. A l'intérieur d'une cellule proche, une chaise grinça, striant l'attente angoissée qu'Hubert ne reconnaissait pas. Il savait la curiosité inquiète des prisonniers au moindre mouvement insolite. Mais ce qu'il percevait ici n'y ressemblait guère. Aucune confusion ne se mêlait au silence. On aurait dit que quelque chose d'atrocement précis allait se produire et que dans leurs boîtes à souffrance, soigneusement alignées comme des cercueils, les victimes frappées de stupeur restaient clouées sur place.
Le lieutenant regarda un papier et désigna une cellule. Les bottes claquèrent de nouveau et le geôlier glissa vivement vers une porte qu'il ouvrit dans un fracas de serrure. Hubert, encadré de ses deux gardiens, fut poussé jusqu'à l'entrée. Dans la tranche de lumière qui coupait la pénombre, trois formes blanches se tenaient plus livides que la chaux des murs. Leurs visages disparaissaient derrière des regards pathétiquement puérils. (Mais cette puérilité ne niait l'expérience que dans la mesure où elle la suggérait au paroxysme, dépassée, écrasée. Hubert en fut frappé comme d'une présence vaguement entrevue déjà à l'intérieur de lui-même.)
- Vous connaissez cet homme ?
La question jetée d'une voix brutale rebondit un instant sur les trois figures immobiles. Puis la réaction vint, déroutante. Les traits jusque-là invisibles des occupants de la cellule apparurent distincts. Ces masques à leur tour s'animèrent en une suite de gros plans qui semblaient se dérouler à l'envers. La vie, en refluant, ramena d'abord la peur, ensuite la stupéfaction et enfin le soulagement.
- Non, monsieur l'officier.
Hubert compris. Il était dans l'aile des condamnés à mort. Ce devait être vers ce moment de l'après-midi qu'on annonçait les exécutions du lendemain. Ordinairement un officier et un greffier accomplissaient cette formalité et le bruit de leurs bottes les précédait. Dans les prisons allemandes, le personnel porte des chaussons.
- Et vous, vous connaissez ces hommes ?
Hubert, interpellé, fit un signe de tête négatif. Un des prisonniers - il avait les pieds nus et était vêtu, comme ses compagnons, d'un pantalon et d'une chemise de coton blanc - s'avança vers le lieutenant, un sourire affreux aux lèvres.
- Monsieur l'officier, vous savez bien, n'est-ce pas, que j'ai dit toute la vérité ?
Il s'exprimait dans un jargon mi-allemand, mi-patoisant, et comme s'il craignait de voir son interlocuteur s'éloigner, il s'accrocha à lui par des yeux suppliants.
- Je n'ai pas voulu faire de mal, continua-t-il d'une voix saccadée, récitant sans doute à haute voix une exhortation souvent répétée tout bas dans l'affolement des longues nuits d'agonie. Un nommé Robert m'avait remis des paquets et m'avait dit de les garder chez moi. Je ne savais pas ce que c'était, je les avais oubliés dans mon armoire. Mais oui, et le soir sur la route, j'ignorais ce que mes camarades faisaient au chemin de fer. Je ne voulais pas faire de mal, monsieur l'officier, j'ai dit la vérité, je vous le jure.
Il pouvait avoir vingt ans tout au plus. Ses cheveux blonds semblaient participer de la pâleur de son visage convulsé.
Le lieutenant haussa les épaules.
- Votre histoire ne m'intéresse pas du tout. Vous avez déjà été jugé par un tribunal. D'ailleurs vous dépendez de la Dienstelle d'ici et pas de moi.
- Mais dites-le leur, à ceux d'ici, monsieur l'officier. Je n'ai plus vu personne depuis des mois et pourtant j'ai écrit. Peut-être n'ont-ils pas reçu mes lettres ? Dites-leur que c'est important, je vous prie. Dites-leur que vous avez vu Auguste, celui de l'affaire du 23 février.
Le lieutenant se détourna et sortit de la cellule. Le jeune prisonnier poussa un cri rauque et jeta les bras en avant dans un geste pitoyablement théâtral :
- Je n'ai que dix-huit ans, hurla-t-il, dites-leur que je ne veux pas mour...
Il s'arrêta abruptement. Son regard de bête traquée, suivant l'entrebâillement de la porte qui se fermait, venait de rencontrer, derrière le dos du lieutenant, la figure d'Hubert tendue contre le montant de pierre. Et l'horrible supplication trébucha sur une plainte dérisoire :
- Dites-leur que je veux m'expliquer.
La porte claqua. Le couloir redevint sombre. Le lieutenant fit ouvrir une autre cellule..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Nothomb, écrivain aussi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Nothomb, écrivain aussi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Jimenes
» Collection Série rouge – Morgan
» La Paulée, c'est aussi un prix littéraire
» Bérato, Paul
» Paul Scarron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Petite Pause :: Culture-
Sauter vers: