Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corinna



Inscription : 19/03/2011
Messages : 2

Féminin


MessageSujet: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Sam 19 Mar 2011 - 18:53

Salut tout le monde! Salut!
D'abord je m'excuse en avance pour mon mauvais francais, ce n'est pas ma langue maternelle.

Je m'occupe d'une comparaison entre l'amour dans "Attentat" et "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo. Surtout des questions:
Est-ce qu'il existe un "amour méchant" et un "amour pur"? Est-ce que la modernité nous corrompe, qu'il existent des personnes comme Epiphane?
Et surtout: Qu'est-ce que AN veut dire? Que tout le monde tue ce qu'il aime? Qu'une personne comme Quasimodo, pur et innocent, ne peut pas exister?

J'aimerais savoir ce que vous pensez!
Revenir en haut Aller en bas
Arthur92

avatar

Inscription : 07/08/2009
Messages : 2451

Age : 25 Masculin

Localisation : Villeurbanne (Rhône)
Emploi : Etudiant (Master 2 CAPES Documentation) / moniteur bibliothèque universitaire

MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Dim 20 Mar 2011 - 13:49

Je ne suis peut-être pas la meilleure personne pour te répondre, ayant lu Attentat il y a déjà quelques temps et n'ayant pas encore, honte à moi Rougit, lu Notre-Dame de Paris. Je peux néanmoins essayer de t'apporter quelques pistes...

Tout d'abord, je te conseille, si ce n'est pas déjà fait, d'aller lire le sujet de discussion consacré à Attentat : http://amelienothomb.forumactif.com/t411-6attentat.
Ensuite, je ne pense pas qu'il existe pour Amélie Nothomb un amour méchant que l'on devrait opposer à un amour pur. Au contraire, il me semble que, dans ses livres, c'est l'amour pur poussé à l'extrême qui peut amener à commettre des actes horribles (lire aussi, à ce sujet, Le Voyage d'hiver). Elle parle d'ailleurs volontiers d'"extrémistes de l'amour". Je crois qu'elle aborde le sujet dans cette interview : http://www.savoirchanger.org/spip.php?page=video_hd&id_article=104.
Pour ce qui est de la modernité, je ne suis pas certain qu'Amélie Nothomb se fasse "réactionnaire" en avançant l'idée que ce serait elle qui serait cause de discrimination. Épiphane va même réussir à utiliser cette "culture du paraître" à son avantage en devenant mannequin.
Enfin, en ce qui concerne le message du livre, il n'y a peut-être pas UN message qu'Amélie Nothomb chercherait à délivrer mais je pense que chacun peut retirer ce qu'il veut de ses ouvrages. Néanmoins, il me semble que l'idée de tuer ou de détruire ce que l'on aime est très présente dans l'œuvre d'Amélie Nothomb. Elle évoque notamment ce phénomène dans la chanson "Requiem pour une sœur perdue" qu'elle a écrite pour la chanteuse RoBERT (chanson que tu peux écouter ici : http://www.deezer.com/listen-288503). Effectivement, il serait probablement quelque peu naïf et idéaliste pour penser que la pureté et l'innocence complète puissent exister sur Terre et, bien souvent, les personnages d'Amélie Nothomb sont des êtres humains dans toute leur complexité, et avec ce qu'il peut y avoir de plus sombre en eux...

J'espère avoir pu t'aider mais tout cela n'est que mon avis et ne doit pas être pris pour une vérité absolue. Attends de lire les avis d'autres membres ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinebellecombe.tk
Corinna



Inscription : 19/03/2011
Messages : 2

Féminin


MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Dim 20 Mar 2011 - 14:31

Merci beaucoup pour ta réponse!
J'avais lu le livre pour un cours de philosophie qui s'appelait "le méchant", c'est pourquoi je me concentre automatiquement sur ce sujet.

Arthur92 a écrit:
Au contraire, il me semble que, dans ses livres, c'est l'amour pur poussé à l'extrême qui peut amener à commettre des actes horribles
Il me semble tout à fait logique qu'Amélie Nothomb décrit l'amour pur qui provoque les actes méchants. Quand même, les paralleles à "Notre-Dame de Paris" sont évident. Et la plus grande différence, à mon avis, c'est que Quasimodo est une créature sauvage et tragique qu'on ne peut que faire pitié.
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 35 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Mar 12 Avr 2011 - 23:09

Corinna a écrit:
Qu'une personne comme Quasimodo, pur et innocent, ne peut pas exister?


J'espère que je n'arrive pas trop tard pour la discussion Sourire

Par rapport à ta question, Corinna, j'apporterais une petite nuance. A mon avis, ce qu'AN nous dit dans Attentat, ce n'est pas qu'une personne comme Quasimodo, pure et innocente ne peut pas exister, c'est plutôt que Quasimodo n'est pas le personnage pur et innocent qu'on voudrait nous faire croire.
Je n'ai pas le livre sous les yeux, donc je ne peux citer que de mémoire, mais il y a ce passage où Ethel et Epiphane parlent de Quasimodo, et où il est dit (je résume) qu'on a envie de dire à Esméralda d'aimer Quasimodo malgré sa laideur, parce qu'il est émouvant ("désarmant", je crois), alors que Quasimodo, lui, n'a que faire de la beauté intérieure ; il s'éprend simplement de la plus belle fille du coin. Il faudrait qu'on l'aime lui pour sa beauté intérieure, alors que lui-même est incapable d'un tel amour. Et Ethel fait remarquer qu'Epiphane fait pareil. Lui-même reconnaît d'ailleurs volontiers l'hypocrisie de son comportement.
A mon avis, "Attentat" est une critique en acte de la relation entre la belle-Esméralda et la Bête-Quasimodo. J'ajouterais que cette critique est, à mon avis, d'inspiration féministe. Elle sera reprise d'une autre façon dans Mercure (et là, j'ai la citation sous les yeux) :

Citation :
- […] si ces jeunes filles avaient daigné s’intéresser à moi [Loncours], je n’aurais pas été obligé de recourir à un procédé aussi malhonnête.
- Allez-vous leur reprocher d’aimer la jeunesse et la beauté ? Ce serait singulier, dans votre bouche.
- Cela ne se compare pas. Je suis un homme.
- Et comme tous les hommes, vous allez me dire que les femmes ne devraient pas aimer la jeunesse et la beauté. C’est étrange : il nous est ordonné d’être jeunes et belles et, dès qu’il s’agit de tomber amoureuses, il nous est conseillé de ne pas tenir compte de ce genre de détails. (p. 138)

Dans la relation entre Quasimodo et Esmeralda, il y a un implicite profondément patriarcal/machiste, à savoir qu'un homme tombe amoureux d'une femme pour sa beauté, tandis qu'une femme ne doit pas regarder la beauté d'un homme. Et Attentat met ce préjugé en évidence et le met en scène dans la relation-opposition entre Ethel et Epiphane.

On est chez Amélie Nothomb, donc tout cela ne va pas non plus sans une certaine ambiguïté. Bien sûr, l'amour d'Epiphane est dénoncé pour son hypocrisie, puisqu'il tombe simplement amoureux de la plus belle fille qu'il connaisse. Mais il y a cette image utilisé par Ethel (encore une fois, c'est approximatif), qui dit que l'amour qu'Epiphane lui porte est celui qui produit "les plus belles fleurs" parce que "ses racines sont dans le fumier". Et on rejoint là, je crois, ton interrogation de départ sur amour méchant/amour pur : l'amour d'Epiphane est à la fois méchant dans ses fondements (ses racines) et pur dans sa manifestation (ses fleurs).
Après, c'est aussi un amour qui tue, puisqu'Epiphane assassine Ethel. Mais dans beaucoup de livres d'AN "tuer celle qu'on aime" (elle se réfère d'ailleurs plusieurs fois à la citation de Wilde, "chacun tue ce qu'il aime") est une tentative pour conserver l'amour pur et intact. La question de la pureté est particulièrement claire dans Hygiène de l'assassin, évidemment. Dans Mercure, Loncours ne tue pas Hazel physiquement, mais il la tue socialement en l'enfermant sur l'île (il dit d'ailleurs qu'elle se "tient pour morte"), afin aussi de la préserver du monde et de la garder pour lui tout seul. Dans Attentat, quand Epiphane se retrouve en prison, il dit qu'il lui est "enfin donné d'être seul avec sa bien-aimée". Donc il y a aussi cette idée de conserver l'amour pur, intact, coupé des autres. Le roman se termine par "Il n'y a pas d'amour impossible" - donc cet amour meurtrier, qui prend racine dans le fumier, est aussi un amour qui, à sa façon, réussit.
Revenir en haut Aller en bas
hirondelle

avatar

Inscription : 16/07/2007
Messages : 687

Age : 30 Féminin


MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Jeu 14 Avr 2011 - 17:04

Bravo pour cette analyse, nausicaa!! Je suis entièrement d'accord avec toi et tu te rappelles de nombreux éléments de l'oeuvre d'Amélie qui étaient tout à fait utiles ici. Quelle mémoire et quel sens de l'analyse!

Je relève une de tes phrase :"Mais il y a cette image utilisé par Ethel (encore une fois, c'est approximatif), qui dit que l'amour qu'Epiphane lui porte est celui qui produit "les plus belles fleurs" parce que "ses racines sont dans le fumier"."
Dans l'optique de ton analyse, je comprends cela comme ceci: être à ce point laid permet d'apprécier d'avantage la beauté car, c'est bien connu, il faut être privé d'une chose prou réellement être capable de l'apprécier. Il me semble donc que, pour éprouver un tel amour (puissant puisqu'Epiphane en vient au meurtre) pour une femme d'une beauté incomparable, il faut être pourvu d'un physique incomparablement laid (et je crois que face à Epiphane, Quasimodo peut aller se rhabiller...^^). En gros, plus on est laid, plus on aime le Beau. Sourire
Revenir en haut Aller en bas
malafemmena

avatar

Inscription : 13/08/2009
Messages : 437

Age : 32 Féminin


MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Jeu 14 Avr 2011 - 19:05

Dommage qu'on puisse pas faire "j'aime" sur le commentaire de nausicaa
Revenir en haut Aller en bas
http://booklovers-bookclub.blogspot.com/
hirondelle

avatar

Inscription : 16/07/2007
Messages : 687

Age : 30 Féminin


MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Ven 15 Avr 2011 - 0:46

je plussoie Bravooo!
Revenir en haut Aller en bas
encredelune

avatar

Inscription : 10/02/2009
Messages : 959

Age : 31 Féminin


MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Ven 15 Avr 2011 - 23:39


Je suis entièrement d'accord avec vous les filles, superbe analyse Nausicaa ^^

Et tu as bien raison de soulever le point de l'amour pur... c'est une thématique extrêmement régulière.

Tu demandes Corinna si la modernité nous corrompt, mais je pense sincèrement que l'image de la femme comme le souligne Nausicaa en parlant du côté féministe joue énormément. Il existe toujours des inégalités, les formes en sont sans doute différentes aujourd'hui que jadis. Mais Je crois que le fait que l'homme regarde la beauté extérieure et que la femme doive peu y prêter attention n'a rien d'un effet de modernité...
Revenir en haut Aller en bas
EricJean

avatar

Inscription : 01/04/2011
Messages : 43


MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   Dim 1 Mai 2011 - 15:39

Corinna a écrit:
Je m'occupe d'une comparaison entre l'amour dans "Attentat" et "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo. Surtout des questions:
Est-ce qu'il existe un "amour méchant" et un "amour pur"? Est-ce que la modernité nous corrompe, qu'il existent des personnes comme Epiphane?
Et surtout: Qu'est-ce que AN veut dire? Que tout le monde tue ce qu'il aime? Qu'une personne comme Quasimodo, pur et innocent, ne peut pas exister?
Quasimodo, un être pur et innocent ? D'une certaine façon, on peut le dire.
Ce n'est cependant pas le souvenir exact que j'ai de lui dans "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo.
On peut ainsi lire au chapitre III du livre IV à propos de Quasimodo :
Citation :
Il était méchant en effet, parce qu'il était sauvage; il était sauvage parce qu'il était laid. Il y avait une logique dans sa nature comme dans la nôtre.
Sa force, si extraordinairement développée, était une cause de plus de méchanceté. Malus puer robustus, dit Hobbes.
D'ailleurs, il faut lui rendre cette justice, la méchanceté n'était peut-être pas innée en lui. Dès ses premiers pas parmi les hommes, il s'était senti, puis il s'était vu conspué, flétri, repoussé. La parole humaine pour lui, c'était toujours une raillerie ou une malédiction. En grandissant il n'avait trouvé que la haine autour de lui. Il l'avait prise. Il avait gagné la méchanceté générale. Il avait ramassé l'arme dont on l'avait blessé.
La haine de Quasimodo pour le genre humain n'épargnait pas les femmes.
Et si Quasimodo tombe amoureux de la Esmeralda, c'est bien davantage à cause de sa beauté intérieure que de sa beauté physique.
Alors que le bon peuple s'ébaudissait de voir Quasimodo sévèrement flagellé en place publique, la Esmeralda, émue de pitié (cette pitié capable d'illuminer les yeux des femmes au dire de Malaparte), vint lui donner à boire, ce qui eut pour effet de faire pleurer le monstre et de briser son coeur de pierre tandis que la foule s'émerveillait du contraste entre la belle et la bête.
L'amour de Quasimodo pour la Esmeralda était pur et innocent, mais ce sentiment n'était pas réciproque.
La pitié de la Esmeralda pour le sonneur de cloches n'était pas de l'amour.
En fait d'amour, la bohémienne était éprise d'un beau et fier capitaine qu'elle aimait avec passion et adoration (comme c'est souvent le cas quand on aime pour la première fois) malgré sa personnalité inconsistante et même vulgaire.
Comme quoi les femmes sont autant attirées que les hommes par l'apparence extérieure.


Il est parfois des paroles de roman qui marquent sans qu'on sache vraiment pourquoi, comme celle-ci (toujours extraite de "Notre-Dame de Paris") :
Citation :
- La vieille, dit cet homme, qui avait une figure atroce, nous cherchons une sorcière pour la pendre : on nous a dit que tu l'avais.
Toute la violence d'une époque en une phrase... Nos ancêtres du Moyen Age ne faisaient pas dans la dentelle, c'est le moins qu'on puisse dire.
Et puis l'adjectif "atroce" épithète de "figure", je trouve cette association terriblement expressive (en plus d'être unique à ma connaissance).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attentat: Critique sur "Notre-Dame de Paris" (V.Hugo)?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre-Dame de Paris - Victor Hugo
» [Hugo, Victor] Notre-Dame de Paris
» Notre-Dame de Paris
» Victor Hugo - Notre-Dame de Paris
» Notre-Dame de Paris revue par Tim Burton ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Ecrits :: Réflexions-
Sauter vers: