Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La compétition dans l'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Jeu 13 Déc 2007 - 17:56

nausicaa a écrit:
Très beau texte en effet, même si je trouve décidément Amélie meilleure dans ses livres moins exclusivement axés sur le dialogue.
Quant au titre, je suis bien d'accord avec toi, Claire : celui-ci comme la plupart des autres, est absolument fantastique. Pour les "noms" de ses livres comme pour ceux de ses personnages, Amélie est à peu près imbattable.

Ce qui est bien dans l'écriture, c'est justement l'absence de mathématique et de compétition : je ne dirais donc pas "imbattable".
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 36 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Jeu 13 Déc 2007 - 18:25

Au temps pour moi : le terme "imbattable" n'est effectivement pas le plus approprié.

Mais je ne suis quand même pas tout à fait d'accord avec toi sur l'absence totale de compétition dans l'écriture. Idéalement, c'est vrai, la littérature, c'est une activité désintéressée, pour la beauté du geste, pour l'art etc. etc.
N'empêche que la compétition existe bel et bien. Sur le plan économique tout d'abord, avec ces classements hebdomadaires des meilleures ventes de livres et tout le système que cela suppose, dans lequel les écrivains doivent forcément s'inscrire, même à leur corps défendant.
Sur le plan du "prestige symbolique" aussi : la "valeur littéraire" des oeuvres, reconnue et consacrée par la critique, par l'université et le reste est aussi un enjeu majeur pour les écrivains.
Amélie ne doit pas y être tout à fait insensible, si on en croit ce qu'elle écrit dans Péplum : elle s'y montre très curieuse de savoir si ses livres figurent dans la bibliothèque centrale du 26e siècle, et donc de savoir si sa littérature est passée à la postérité.
Revenir en haut Aller en bas
Adriana

avatar

Inscription : 21/11/2007
Messages : 70

Age : 26 Féminin

Localisation : pres de grenoble
Emploi : lycéene

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Jeu 13 Déc 2007 - 19:54

tout a fait daccord avec toi nausicaa, de plus dans la poesi d'autrefois, la littérature poétique servait a certaints précieux de "terrain de bataille" pour gagner le coeur de leur bien aimé. J'ai étudier en début d'année 2 sonnet, simmilairement construit et traitant de la meme personne mais aves des styles différents se sont les sonnets de malville et de voiture qui on servit a se faire voir d'une certaine dame de prestige (je ne me souvien plus de son nom ^^) pour gagner la main de sa fille. Les deux hommes ont donc utilisé la littérature en guise de compétition .
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 36 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Jeu 13 Déc 2007 - 22:03

C'est vrai que je n'avais réfléchi à la question de compétition que pour la littérature d'aujourd'hui.
Adriana, ton exemple montre qu'historiquement non plus, l'idée d'une littérature hors de toute compétition n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Jeu 13 Déc 2007 - 23:29

La compétition dans l'écriture : absurde ! Puisque les romans ne sont pas forcément jugés d'après leur valeur littéraire. (La preuve avec Nothomb qui déplaît aux universitaires.) Ce serait vrai si un vrai "jury" existait, mais ce n'est pas le cas. L'arbitraire règne. Donc, quand on entre en compétition, c'est avec soi-même, pour se surpasser, pour le plaisir qu'on ressent à ce match de soi contre soi. Eventuellement, pour en mettre plein la vue de quelqu'un, mais ce n'est alors pas une compétition, c'est une offrande extrême. (La compétition de Voiture et de Malville me semble dérisoire, d'ailleurs, ça serait bien de retrouver les textes, pour s'amuser.)
Revenir en haut Aller en bas
Elrond
Administrateur
Administrateur
avatar

Inscription : 07/07/2005
Messages : 2267

Masculin

Localisation : Bruxelles
Emploi : Etudiant en droit

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Ven 14 Déc 2007 - 0:13

Pour que vous puissiez continuer à débattre sans pour autant faire du hors-sujet, j'ai préféré scinder en deux le topic. Wink

Remodelez le titre choisi si vous le souhaitez.
Ouaip!
Revenir en haut Aller en bas
http://amelienothomb.forumactif.com
Adriana

avatar

Inscription : 21/11/2007
Messages : 70

Age : 26 Féminin

Localisation : pres de grenoble
Emploi : lycéene

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Ven 14 Déc 2007 - 0:17

Absurde peut-être, c'est ton point de vue, moi j'avoue être un peu mitigée sur la question, mais si tu veux prendre l'exemple d'Amélie Nothomb, souviens-toi dans le sabotage amoureux, l'esprit compétitif est très présent. Alors oui tu vas me dire qu'elle parle d'un exemple précis, celui de son enfance, mais elle traite aussi du sujet de "l'ennemi" dont chacun de nous a besoin. Alors pourquoi ce thème ne pourrait-il pas s'appliquer à la littérature en générale? (même si vu de loin cela parait dérisoire..)

En ce qui concerne Voiture et Malleville, voilà un extrait de mon cours :

"Le theme de l'éblouissement provoqué par la femme aimée est traditionnel dans la littérature amoureuse . Déja traité par bellay et ronsard, ce topos inspira au poete voiture le sonnet ci dessous.Malleville, lui aussi poete, répondit sur le meme theme, et cette querelle alimenta un temps la chronique mondaine des salons."
les deux sonnets s'appellent "La belle matineuse" et datent de 1635

les liens:

Malleville

Voiture

voila si tu voulais vérifier mes sources.

Pour ce qui est de mon opinion, je pense que chaque auteur est libre de prendre la littérature comme une compétition (de près ou de loin). mais en tout cas, on ne peut pas nier catégoriquement que cette esprit compétitif existe aujourd'hui comme hier...
Revenir en haut Aller en bas
Adriana

avatar

Inscription : 21/11/2007
Messages : 70

Age : 26 Féminin

Localisation : pres de grenoble
Emploi : lycéene

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Ven 14 Déc 2007 - 0:28

...


Dernière édition par le Ven 14 Déc 2007 - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oriel

avatar

Inscription : 02/03/2006
Messages : 1075

Age : 28 Masculin

Localisation : Nîmes
Emploi : Etudiant

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Ven 14 Déc 2007 - 1:12

claire boitel a écrit:
La compétition dans l'écriture : absurde ! Puisque les romans ne sont pas forcément jugés d'après leur valeur littéraire. (La preuve avec Nothomb qui déplaît aux universitaires.) Ce serait vrai si un vrai "jury" existait, mais ce n'est pas le cas. L'arbitraire règne. Donc, quand on entre en compétition, c'est avec soi-même, pour se surpasser, pour le plaisir qu'on ressent à ce match de soi contre soi. Eventuellement, pour en mettre plein la vue de quelqu'un, mais ce n'est alors pas une compétition, c'est une offrande extrême. (La compétition de Voiture et de Malville me semble dérisoire, d'ailleurs, ça serait bien de retrouver les textes, pour s'amuser.)

Un jury existe : le lectorat. Nul doute que l'écrivain le plus imbu de lui-même, le plus dédaigneux envers le public qui soit, ne sera jamais indifférent à l'acceuil réservé à son oeuvre. L'écrivain est en lutte contre lui oui, mais si le public dit qu'il est nul, ça compte dans
ce match intérieur.

la littérature, c'est une activité désintéressée, pour la beauté du geste, pour l'art etc. etc.
- alors ça, ça dépend de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Ven 14 Déc 2007 - 13:18

Je trouve que ces sonnets ne sont pas à la hauteur du sentiment qu'ils sont censés évoquer, cependant je préfère Malville, les idées sont mieux tranchées, plus claires, et il y a du suspense. De la "force tranquille".
Pour répondre à Adriana, il me semble qu'en vraie littérature, il n'y a pas d'ennemi, uniquement des amis, et que, qui que l'on soit, quand on est vraiment pénétré de l'amour de l'écriture, on s'incline forcément devant la beauté (d'une phrase, d'un livre), on l'aime et toute notion de compétition fait place au plaisir de goûter à une telle beauté et à la contemplation de cette beauté.
C'est tellement fort ! Ca dépasse la mesquinerie et le côté sportif. Enfin, ça a toujours été mon point de vue. Je trouve qu'à ce moment-là, l'individu que l'on est s'efface devant l'oeuvre (la sienne ou celle d'autrui).
Il n'y a pas d'ennemi. Rien que des "créants".
Revenir en haut Aller en bas
Adriana

avatar

Inscription : 21/11/2007
Messages : 70

Age : 26 Féminin

Localisation : pres de grenoble
Emploi : lycéene

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Ven 14 Déc 2007 - 18:08

Claire, ton idéal concernant la littérature est magnifique, tu nous en fais ici, une très belle démonstration.
Je m'incline.
Seulement voila, tu ne peux pas ignorer que l'esprit de compétition existe partout, même en littérature( on pourrait le regretter mais c'est comme ca ), la compétition est le moteur de l'être humain. Et cela n'empêche pas l'admiration de quelque chose, au contraire, je pense que ça la rend d'autant plus éblouissante.

Et pour ce qui est de ta critique des sonnets ( "Je trouve que ces sonnets ne sont pas à la hauteur du sentiment " ), c'était simplement pour te donner un exemple, je les ai étudiés en cours, ce ne sont pas des lectures personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 36 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Sam 15 Déc 2007 - 0:22

claire boitel a écrit:
La compétition dans l'écriture : absurde ! Puisque les romans ne sont pas forcément jugés d'après leur valeur littéraire. (La preuve avec Nothomb qui déplaît aux universitaires.) Ce serait vrai si un vrai "jury" existait, mais ce n'est pas le cas. L'arbitraire règne. Donc, quand on entre en compétition, c'est avec soi-même, pour se surpasser, pour le plaisir qu'on ressent à ce match de soi contre soi. Eventuellement, pour en mettre plein la vue de quelqu'un, mais ce n'est alors pas une compétition, c'est une offrande extrême. (La compétition de Voiture et de Malville me semble dérisoire, d'ailleurs, ça serait bien de retrouver les textes, pour s'amuser.)

Le fait que tu ne cautionnes pas les critères de jugement qui prévalent pour la littérature ne signfie pas que ces critères n'existent pas. POur chaque livre publié, il y a bien des enjeux, soit en terme de vente, soit en terme de reconnaissance de la valeur littéraire.

Quand tu dis que les romans "ne sont pas forcément jugés d'après leur valeur littéraire", tu reconnais toi-même que cette valeur littéraire existe et peut être évaluée. Simplement, tu ne fais pas confiance au jugement des universitaires qui font profession d'analyser les livres et de tous les critiques en général. Mais au nom de quoi ton propre jugement (qui reconnaît la valeur littéraire de Nothomb) serait-il plus valable, plus pertinent que le leur ?
Je ne conteste pas ici ta position : je crois moi aussi à la valeur littéraire des textes d'AN, mais je m'interroge simplement sur le fondement du jugement.
Quand à cette histoire de "vrai jury", qu'est-ce que tu entends par là ? Un jury qui partagerait tes positions ?
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Sam 15 Déc 2007 - 20:41

Un "vrai jury" serait peut-être un jury composé de personnes ayant tenu le coup littérairement sur plusieurs siècle, du style Molière, Balzac. Il est donc impossible à réunir. C'est un jury de "morts". Les autres jurys sont peut-être bien, mais c'est par accident, pas par rôdage. Nous n'aurons donc, à moins de passer dans la science-fiction, jamais aucun jury valable.
Revenir en haut Aller en bas
pannonique

avatar

Inscription : 01/06/2006
Messages : 615

Age : 31 Féminin

Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante en lettres modernes

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Sam 15 Déc 2007 - 21:37

il n'y a pas de vrai jury ou de faux jury à mon sens, pas plus pour Molière et Balzac qui sont autant d'avis subjectifs que tous les autres. Et encore moins des écrivains comme ceux là qui sont régis par certaines règles et qui seraient épouvantés par ce qui s'écrit aujourd'hui! Le fait que eux soient encore lus aujourd'hui ne veut pas dire que leur jugement de valeur serait plus fondé que d'autres, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Sam 15 Déc 2007 - 22:25

Donc, même en science-fiction, il n'y a pas de "vrai" jury possible. Tu as raison.
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 36 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Lun 17 Déc 2007 - 2:16

Mais même si chaque juré n'exprime en fait que son jugement subjectif sur le texte, le jury existe, dans la mesure où il existe bien des instances à qui on reconnaît le droit de légitimer certaines oeuvres.
Claire, tu prends les exemples de Molière et Balzac : ce ne sont pas des auteurs que tu es la seule à apprécier, mais des écrivains considérés comme "classiques", justement parce qu'ils sont étudiés comme tels à l'université, parce qu'ils sont cités comme des noms incontournables de l'histoire littéraire.
Au moment où il écrivait, Balzac était considéré avec mépris, comme un "auteur pour les femmes" (!) Aujourd'hui, on fait de lui l'un des inventeurs du roman moderne. Qu'on aime ses livres ou pas, il apparaît comme un nom de référence, une autorité indiscutable : c'est bien qu'il a fait l'objet d'un processus de légitimation par un groupe d'individus dont l'opinion est considérée (quelle qu'en soit la raison) comme décisive et souveraine sur cette question.
L'existence même de "classiques" de la littérature, d'auteurs considérés comme des modèles est la preuve de l'existence d'une forme de jury. Ses critères sont souvent opaques et peuvent varier au cours du temps, mais la littérature fait elle aussi l'objet d'une classification !
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Lun 17 Déc 2007 - 12:32

D'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
pannonique

avatar

Inscription : 01/06/2006
Messages : 615

Age : 31 Féminin

Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante en lettres modernes

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Lun 17 Déc 2007 - 20:39

je ne qualifierais pas cela de "jury", je dirais plutôt que c'est l'air du temps, une société en perpetuelle mouvement qui aime ce qu'elle a d'abord détesté, vice et versa...
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 36 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   Lun 17 Déc 2007 - 20:57

le terme "jury" est sûrement un peu exagéré, en effet. On n'a pas un groupe de gens qui se rassemblent dans une pièce fermée pour décider ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. Un tel jury n'existe en fait (dans le domaine de la littérature) que pour les prix littéraires, ce qui n'est pas exactement le sujet dont on traite.
POurtant, si "jury" est un terme trop précis, trop restrictif, "l'air du temps" et "la société" me paraissent par contre des notions trop vagues. Bien sûr qu'il y a, en littérature comme dans le reste, des effets de mode. Par exemple, nos parents étaient chaleureusement invités à lire Mauriac : cet auteur n'est plus vraiment lu avec autant d'engouement aujourd'hui, avant peut-être un retour de flammes. Les goûts changeants de la société interviennent donc.
Mais à côté de ça, certains noms ne quittent pratiquement pas le haut du pavé. Des Molière, Diderot ou Victor Hugo, une fois consacrés, n'ont pratiquement jamais été remis en question : il y a donc, à mon avis, autre chose que l'air du temps avec eux.
Autre bémol à ta remarque, pannonique : ce n'est pas "la société" dans son ensemble qui a prise sur la valeur littéraire attribuée à un auteur. Ce sont seulement certaines personnes à qui on reconnaît une expertise dans le domaine. C'est dans ce sens là qu'on peut parler de "jury" - mais un jury dans un sens relativement souple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La compétition dans l'écriture   

Revenir en haut Aller en bas
 
La compétition dans l'écriture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rodage moteur de compétition
» Livre en promo : Citroën en compétition
» Compétition de Jet-ski
» Porsche 911 GT Larbre Compétition 1/24 Tamiya
» 64ème festival de Cannes: le programme/La Conquête hors compétition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Petite Pause :: Culture-
Sauter vers: