Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les viols dans l'oeuvre nothombienne

Aller en bas 
AuteurMessage
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Lun 5 Nov 2007 - 0:13

Mercure : viol à moitié consenti entre Hazel (18 à 23 ans) et Omar (54 ans plus vieux).
Biographie de la faim : viol violent d'Amélie (12 ans) par 4 jeunes hommes indigènes dans la mer.
Acide sulfurique : viol répété de l'enfant de 12 ans par un vieux monsieur.
Hygiène de l'assassin : viol (et meurtre) de la jeune fille (16 ans) par le jeune homme (même âge mais qui est le vieux Prétextat dans le corps du livre).
Cosmétique de l'ennemi : viol (et meurtre 10 ans plus tard) de la jeune femme par Jérôme Angust.
Antechrista : pseudo viol de Blanche par Antechrista (déshabillage forcé) qui s'incarne dans la "possession" finale.
Stupeur et tremblements : mise en scène d'un viol qui n'aura pas lieu par le gros vice-président sur Amélie-san dans les toilettes : jusqu'au dernier moment, on croit que le viol va avoir lieu.
Revenir en haut Aller en bas
sigh

avatar

Inscription : 30/09/2005
Messages : 358


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Lun 5 Nov 2007 - 2:03

C'est pour une thèse?
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Mar 6 Nov 2007 - 21:45

sigh a écrit:
C'est pour une thèse?

Non, c'est par pure spéculation philosophique.


Dernière édition par le Sam 17 Nov 2007 - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madame Musquin
Administratrice
Administratrice
avatar

Inscription : 28/08/2005
Messages : 3994

Age : 31 Féminin

Localisation : Rennes/Paris
Emploi : Prof de français
Lectures actuelles : Mémoire de fille, A Ernaux

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Mar 6 Nov 2007 - 21:50

Spécial ce sujet... Ouf!
"Viol violent"...y'a des viols doux ?

_________________
Mais tu peux pas sur un VSP à display rack, brancher un truc de 120 watts. Mais c'est glucose !
Revenir en haut Aller en bas
MissTik

avatar

Inscription : 03/03/2007
Messages : 556

Age : 33 Féminin

Localisation : Paris
Emploi : Juriste

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Mar 6 Nov 2007 - 23:35

C'est un sujet très intéressant ! mais je ne vois pas de réel lien entre eux ! Claire, ce n'est pas par hasard que tu lances ce sujet; tu as une piste ?
Revenir en haut Aller en bas
audeyssa



Inscription : 15/04/2007
Messages : 949

Age : 28 Féminin

Emploi : lyceenne

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Mer 7 Nov 2007 - 0:30

Madame Musquin a écrit:
Spécial ce sujet... Ouf!
"Viol violent"...y'a des viols doux ?
Laugh Laugh Bravooo!
Revenir en haut Aller en bas
http://samerveilleux.skyblog.com
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 37 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Mer 7 Nov 2007 - 18:05

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'idée de viol dans Hygiène de l'assassin. Bien sûr, Nina fait remarquer à Prétextat qu'il interprète les pensées de Léopoldine sans être sûr qu'elle voulait vraiment mourir, mais il ne me semble pas que l'idée que la relation entre les deux jeunes gens puisse être un viol soit évidente dans ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Mer 7 Nov 2007 - 23:54

nausicaa a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'idée de viol dans Hygiène de l'assassin. Bien sûr, Nina fait remarquer à Prétextat qu'il interprète les pensées de Léopoldine sans être sûr qu'elle voulait vraiment mourir, mais il ne me semble pas que l'idée que la relation entre les deux jeunes gens puisse être un viol soit évidente dans ce livre.

Eh bien le voilà, l'exemple du viol doux : un rapport sexuel non désiré mais non forcé, un demi-consentement, une relation amicale mais non amoureuse. Je vous rappelle quand même qu'Amélie Nothomb est une femme, pas un homme, et qu'une femme peut se laisser pénétrer sans éprouver de plaisir : c'est un viol doux...
Comme quand on mange quelque chose qu'on n'aime pas : on l'avale, mais on n'en retire aucun agrément.
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 37 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Jeu 8 Nov 2007 - 12:48

claire boitel a écrit:
Eh bien le voilà, l'exemple du viol doux : un rapport sexuel non désiré mais non forcé, un demi-consentement, une relation amicale mais non amoureuse. Je vous rappelle quand même qu'Amélie Nothomb est une femme, pas un homme, et qu'une femme peut se laisser pénétrer sans éprouver de plaisir : c'est un viol doux...
Comme quand on mange quelque chose qu'on n'aime pas : on l'avale, mais on n'en retire aucun agrément.

Parler de "viol doux" (même si je comprends bien ce à quoi tu fais référence) me paraît assez limite vis-à-vis des victimes de viol.
Mais pour revenir à Hygiène de l'assassin : à aucun moment il n'est dit que Léopoldine ne désire pas de relation sexuelle avec Prétextat Tach. Evidemment, elle n'est plus là pour en parler au moment de la rencontre entre Tach et Nina. Mais autant le livre m'a laissé l'impression que Léopoldine n'était pas vraiment consentante pour la strangulation (tu m'étonnes Rolleyes ), autant mon impression n'était pas la même pour les relations sexuelles.
Est-ce que tu pourrais citer des passages qui te font conclure au viol ?J'avoue que ça me turlupine un peu.


Dernière édition par le Jeu 8 Nov 2007 - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Antechrist-A
DÉSACTIVÉ
DÉSACTIVÉ
avatar

Inscription : 15/10/2006
Messages : 271

Féminin


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Jeu 8 Nov 2007 - 13:09

Non, c'est carrément à gerber de dire d'un viol qu'il peut être doux ...
Revenir en haut Aller en bas
Ixprim

avatar

Inscription : 27/03/2007
Messages : 325

Age : 43 Féminin

Localisation : BXL

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Jeu 8 Nov 2007 - 14:22

C'est surtout du grand n'importe quoi de parler de viol dans Hygiène.
Seule la strangulation est imposée à la jeune Léopoldine.
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 37 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Jeu 8 Nov 2007 - 17:30

Dans presque tous les textes de AN, les personnages tissent entre eux des relations violentes, bourreau/victime. Le viol (ou du moins la violence sexuelle) peut être l'une des formes de cette relation, mais il ne faudrait quand même pas "voir du viol partout".
Le problème d'Hygiène a déjà été soulevé.
Dans Cosmétique, on parle bien plus explicitement de viol, mais il me semble que le viol en question (celui d'Isabelle) est le fait non de Jérôme Angust, mais de Textor Texel : quand il a vu la jeune femme, Jérôme a eu envie d'elle, a fantasmé le viol, mais il ne s'est en réalité rien produit.

Claire : quel lien établis-tu entre toutes les scènes que tu évoques ?
Revenir en haut Aller en bas
MissTik

avatar

Inscription : 03/03/2007
Messages : 556

Age : 33 Féminin

Localisation : Paris
Emploi : Juriste

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Jeu 8 Nov 2007 - 21:26

Je ne vois aucun lien entre ces viols, si ce n'est comme tu le dis Nausicaa la représentation parfaite du dominant/dominé, et plus précisément du rapport homme/femme.
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Ven 9 Nov 2007 - 21:17

Eurêka !
Les viols doux, c'est la relation sexuelle sans amour et sans goût véritable !
(Je suis formelle.)
Revenir en haut Aller en bas
Antechrist-A
DÉSACTIVÉ
DÉSACTIVÉ
avatar

Inscription : 15/10/2006
Messages : 271

Féminin


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Ven 9 Nov 2007 - 21:34

Définition de base,
" Le viol est un acte sexuel imposé par une contrainte physique ou psychologique. "
Donc selon toi il peut être doux ?
Ca me met hors de moi ce que tu racontes ... Tu n'imagines même pas.
" Une relation sexuelle sans amour et sans goût véritable ! ", ben non, ce n'est pas un viol.

Et je suis désolée de voir que tu penses détenir une vérité en disant de telles choses.
Revenir en haut Aller en bas
MissTik

avatar

Inscription : 03/03/2007
Messages : 556

Age : 33 Féminin

Localisation : Paris
Emploi : Juriste

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Ven 9 Nov 2007 - 23:39

Au sens juridique oui, après c'est subjectif !
Revenir en haut Aller en bas
nausicaa

avatar

Inscription : 01/09/2005
Messages : 715

Age : 37 Féminin

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Sam 10 Nov 2007 - 2:45

claire boitel a écrit:
Eurêka !
Les viols doux, c'est la relation sexuelle sans amour et sans goût véritable !
(Je suis formelle.)


Tu mets ensemble deux termes antinomiques ("viol" et "doux") et, en plus, avec une telle définition, tu banalises le viol et en fais un acte sans gravité. Avec cette définition, la "victime" du viol devient coupable de s'être laissé faire alors qu'elle n'en avait pas envie. On en revient presque au vieux stéréotype machiste qui prétend que toutes celles qui ont été violées l'ont bien cherché !
Au point de départ, tu rassembles plusieurs passages des romans d'AN qui ont en commun une certaine forme de violence (généralement des hommes vers les femmes) et tu soulèves donc une réflexion qui pourrait être intéressante, mais, sur un sujet pareil, il me semble que le fait qu'on parle de littérature ne permet pas de dire tout et n'importe quoi. La question du viol dépasse de loin (malheureusement) quelques lignes dans un livre et impose quand même un minimum de retenue dans le vocabulaire employé.
"Viol doux" : non, non et non !
Revenir en haut Aller en bas
orlane

avatar

Inscription : 25/04/2007
Messages : 751

Féminin


MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   Sam 10 Nov 2007 - 19:04

Bref.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les viols dans l'oeuvre nothombienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
les viols dans l'oeuvre nothombienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Yourcenar, Marguerite] Mémoires d'Hadrien
» Charles Dickens, homme de Londres
» Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)
» Les Orphelins de Simitra
» Crapules, mégères, garces et autres individus peu recommandables dans l'oeuvre de Jane Austen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Ecrits :: Réflexions-
Sauter vers: