Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb

Aller en bas 
AuteurMessage
Elrond
Administrateur
Administrateur
avatar

Inscription : 07/07/2005
Messages : 2267

Masculin

Localisation : Bruxelles
Emploi : Etudiant en droit

MessageSujet: [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb   Dim 7 Oct 2007 - 22:43

Le retour au Japon d'Amélie Nothomb
par Sonia Sarfati | 7 octobre 2007.



La rentrée littéraire ne serait pas la rentrée littéraire sans un nouveau Amélie Nothomb. Depuis le 1er septembre 1992, la brune Belge n'a pas manqué un seul de ces rendez-vous annuels avec ses lecteurs. Pour le meilleur et pour le pire. Avec Ni d'Ève ni d'Adam, elle retourne dans la première catégorie - et au Japon.

Il lui aura fallu 16 ans, à Amélie Nothomb, pour digérer l'histoire d'amour qu'elle raconte dans Ni d'Ève ni d'Adam. Seize ans pour en faire son 16e roman publié. Publié. La précision est, dans son cas, importante.

«J'écris trois romans par année, raconte-t-elle au bout du fil, jointe à Paris dans les bureaux d'Albin Michel, l'éditeur auquel elle est fidèle depuis ses débuts. Je suis en train d'écrire mon 62e. J'en publie une minorité. Les autres sont dans des boîtes à chaussures où ils se portent très bien.»

Et d'où ils ne sortiront jamais sinon pour être détruits. Amélie Nothomb a pris des mesures testamentaires pour que, même après sa mort, ces " enfants " - le mot est d'elle - ne soient montrés à personne. «Le but premier de l'écriture n'est pas la publication. Le but premier de l'écriture, c'est l'écriture elle-même. C'est l'élucidation d'un mystère. Ce n'est pas parce qu'on a vécu qu'on a compris.»

Il peut parfois arriver, dit-elle, qu'on veuille, qu'elle veuille, partager ce mystère avec les autres. «C'est le cas le plus rare chez moi!» rigole-t-elle.

Seize fois sur 62. Seize textes choisis de façon tout à fait instinctive. Toujours parmi ceux qu'elle a écrits pendant l'année précédente. Et à la satisfaction de son éditeur... à part pour le deuxième. Après Hygiène de l'assassin, elle lui avait en effet présenté autre chose que Le sabotage amoureux. Le texte refusé, duquel elle ne dira rien, est retourné dans sa boîte à chaussures. Y dort encore. À jamais.

Après, le flair de la romancière semble avoir été sans faille. D'accord, sa popularité peut aussi ne pas être étrangère au respect de ses choix par la maison qui la publie. «Mais pour moi, l'important est que je fasse mon choix honnêtement et avec désir. Et jusqu'à présent, je n'ai jamais regretté ces choix, même si le livre a été mal reçu.»

Mal reçu par la critique, s'entend. Elle sait que ses romans ont toujours trouvé des lecteurs qui en ont fait leur préféré. Même si, en général, on lui dit mieux aimer sa veine autobiographique que sa veine fiction.

«Les gens ont la perception que j'ai deux genres mais pour moi, je n'en ai qu'un. Je traite des mystères humains et il se trouve que, parfois, je suis la protagoniste de ce mystère. C'est la seule différence.»

Dans Ni d'Ève ni d'Adam, elle est, justement, l'héroïne. Le personnage central. À ses côtés, Rinri. Un jeune Tokyoïte timide, riche. Adorable. Une manière de prince charmant. Qui la traitera comme une princesse. Voudra l'épouser. Mais le fabuleux destin d'Amélie Nothomb l'entraînait ailleurs. Elle prendra ses ailes - enfin, celles d'un avion - à son cou avant de se faire passer le corde autour. Ce «mystère», la romancière l'a vécu à son retour au Japon, pays de sa naissance qu'elle a quitté non, dont elle a été arrachée, quand elle avait cinq ans. D'où le désir d'y retourner. Cela se fera en 1989. Ni d'Ève ni d'Adam commence au moment de son arrivée à Tokyo et se termine alors qu'en filigrane se déroulent les événements relatés (avec brio) dans Stupeur et tremblements.

En filigrane parce que la sève de ce nouveau roman est dans la relation qui unit Amélie à Rinri. Lequel est tout d'abord son élève. «Le moyen le plus efficace d'apprendre le japonais me parut d'enseigner le français.» Ainsi s'ouvre le livre.

«Cette histoire est essentielle pour moi parce qu'elle a été ma première belle histoire d'amour. J'avais 21 ans, j'avais déjà eu des histoires mais le genre dont on n'est pas très fier, dont on sort assez lamentable. Dont j'étais sortie avec une pas très belle image de moi», raconte-t-elle.

Arrive alors ce jeune homme qui la respecte. La traite bien. «Comme un être humain, quoi.» Et pourtant, elle n'a pu faire écho à l'amour que lui portait Rinri. «Pour que je puisse aimer quelqu'un d'amour, il faut que je sente que cette personne n'est pas totalement étrangère au mal. Ça ne veut pas dire qu'il doit être maléfique mais je crois que ce qui me séduit le plus, c'est de sentir que quelqu'un a vaincu le mal qui était en lui. Rinri n'avait rien vaincu parce qu'il n'avait aucun mal en lui.»

Et Amélie Nothomb l'a aimé, mais de manière fraternelle. «Ce qui est quand même un très bel amour, poursuit-elle, mais qui n'est pas l'amour passionnel dont le monde occidental nous a donné le désir.»

De cet amour beau et pur, elle a fait Ni d'Ève ni d'Adam. Un roman dont le titre - «Ils me viennent toujours comme dans une illumination» - exprime entre autres l'étrangeté absolue, celle que l'on peut éprouver au Japon. Même quand on s'appelle Amélie Nothomb.



ArrowSource: http://www.cyberpresse.ca/article/20071007/CPARTS02/710070559/1050/CPARTS02
Revenir en haut Aller en bas
http://amelienothomb.forumactif.com
audeyssa



Inscription : 15/04/2007
Messages : 949

Age : 28 Féminin

Emploi : lyceenne

MessageSujet: Re: [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb   Dim 7 Oct 2007 - 22:46

Merci Elrond!
A chaque fois que je lis une critique sur Ni d'Eve ni d'Adam j'ai l'impression qu'ils font toujours en dessous une critique d'Amelie, que quelque part ils la rende coupable d'avoir laisé tomber Rinri, pas vous?
Revenir en haut Aller en bas
http://samerveilleux.skyblog.com
Athéna

avatar

Inscription : 17/05/2007
Messages : 2890

Féminin


MessageSujet: Re: [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb   Dim 7 Oct 2007 - 23:11

MERCI Elrond de nous avoir déniché cet article !
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Responsable Multimédia
Responsable Multimédia
avatar

Inscription : 28/08/2005
Messages : 2054

Age : 45 Masculin

Localisation : Chambery

MessageSujet: Re: [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb   Lun 8 Oct 2007 - 12:26

Merci

_________________
"Bénis soient ceux qui inspirent l'Amour" A.Nothomb
Revenir en haut Aller en bas
Jack

avatar

Inscription : 13/09/2007
Messages : 52

Age : 29 Masculin

Localisation : Paris...
Emploi : Etudiant

MessageSujet: Re: [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb   Lun 8 Oct 2007 - 22:28

Merci Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb   

Revenir en haut Aller en bas
 
[La Presse] Le retour au Japon d'Amélie Nothomb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [japon] genshiken de retour sous le nom de "Genshiken Nidaime"
» Nouvelle manifestation "anti-hallyu" au Japon !
» Magazine Planète Japon
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Actualité :: Revue de presse :: 2007-
Sauter vers: