Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Le Figaro] Les amuseurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Elrond
Administrateur
Administrateur
avatar

Inscription : 07/07/2005
Messages : 2267

Masculin

Localisation : Bruxelles
Emploi : Etudiant en droit

MessageSujet: [Le Figaro] Les amuseurs   Ven 20 Juil 2007 - 18:46



Le Figaro Littéraire vous propose de découvrir les diverses facettes du roman français. Chaque vendredi, saisissez l'occasion de mieux connaître les tendances actuelles à la veille de la rentrée littéraire.


Faire rire et divertir, préférer la frivolité et la légèreté aux postures graves du « grantécrivain » ne va pas sans heurter certaines sensibilités. Cela explique peut-être pourquoi Yann Moix, Frédéric Beigbeder et Alexandre Jardin, en dépit de leur succès public, ont aussi leurs détracteurs. Tous trois, nés entre 1965 et 1968, partagent à des degrés divers le culte du moi et un rapport quasi naturel à l'image. Ils appartiennent à cette génération qui a grandi avec la télévision et ils y firent d'ailleurs des expériences de chroniqueurs ou d'animateurs, mais c'est par le cinéma que Jardin - réalisateur de Fanfan, Oui et Le Prof - et Moix, en adaptant son roman Podium, s'illustrèrent tandis que 99 francs de Beigbeder, réalisé par Jan Kounen, sera sur les écrans le 26 septembre.


Si les romans de Jardin explorent les élans du coeur et le sentiment amoureux sans jamais perdre de vue une fantaisie ludique, c'est dans le sillon du récit familial avec Le Zubial, un portrait de son père Pascal (qui l'avait précédé dans cet exercice avec Le Nain jaune), et Le Roman des Jardin que l'écrivain a sans doute donné le meilleur de lui. À l'image des personnages singuliers, libres et fantasques qu'ils dessinent, ces livres sont portés par un élan vital et des éclats de rire qui parviennent à percer le poids des absences et des peines dont on ne guérit pas. Dans un autre registre, ce sont également des éclats de rire qui jaillissent des pages de Yann Moix. Le film, Podium, propulsé par la composition « hénaurme » de Poelvoorde ne doit pas faire oublier que le roman renfermait déjà des passages hilarants. De même, Panthéon, qui est autant un récit de l'enfance et de la jeunesse provinciales de l'auteur qu'une évocation de la vie de François Mitterrand, brille par ses saillies drolatiques et jubilatoires. Chez Frédéric Beigbeder, le sens de la formule, l'ironie, voire le cynisme sont une marque de fabrique. De Mémoires d'un jeune dérangé au récent Au secours pardon en passant par 99 francs, il met en scène des doubles romanesques dans des satires d'une modernité dominée par le paraître et la marchandise.


Ces trois-là, si différents et si proches, pourraient avoir un oncle belge, François Weyergans. Lui, c'est dans le cinéma (la critique puis la réalisation avec Aline en 1965) qu'il fait ses débuts avant d'être remarqué en 1973 par un premier roman, Le Pitre, récit de sa cure de psychanalyse. À travers des anti-héros qui lui ressemblent, l'auteur de La Démence du boxeur et Trois jours chez ma mère s'amuse souvent à raconter les bonheurs et surtout les déboires de dépressifs ou de neurasthéniques dont l'inadaptation à la vie sociale vire à la cocasserie et au tragicomique. Dans La Vie d'un bébé, Weyergans imaginait une grossesse racontée par le foetus tandis que Rire et pleurer décrivait un homme reclus dans une chambre d'hôtel qui se demande si on va venir l'assassiner ou s'il devient fou...


Et attrait du bizarre et de l'étrange, ce balancement entre tragédie et comédie se retrouvent chez un autre écrivain belge francophone, Amélie Nothomb, dont l'imagination n'a cessé de séduire les lecteurs depuis son premier roman, Hygiène de l'assassin publié en 1992, et en attendant le traditionnel opus, Ni d'Ève, ni d'Adam, à paraître le 22 août. Elle aussi recompose certains épisodes de son existence - ses trois premières années dans Métaphysique des tubes, son apprentissage du monde du travail en tant que femme de ménage au Japon dans Stupeur et tremblements - mais bien que ses livres explorent parfois des zones d'où la noirceur et la gravité ne sont pas absentes, son univers se définit d'abord, à l'image de son image médiatique, par le sens du loufoque et un côté décalé qui refuse de se prendre au sérieux.


Au-delà de ces têtes d'affiche, bien d'autres écrivains labourent avec bonheur le sillon de la comédie et du rire. On pourrait citer Philippe Jaeneda, David Foenkinos ou encore Dominique Noguez à qui l'on doit un délicieux roman sur la jeunesse et l'esprit potache, Les Martagons, et des recueils où ce moraliste farceur donne libre cours à son goût du non-sens trempé d'humour noir. Rions un peu en attendant la suite...


Arrow Source
Revenir en haut Aller en bas
http://amelienothomb.forumactif.com
Fred
Responsable Multimédia
Responsable Multimédia
avatar

Inscription : 28/08/2005
Messages : 2054

Age : 45 Masculin

Localisation : Chambery

MessageSujet: Re: [Le Figaro] Les amuseurs   Ven 20 Juil 2007 - 21:24

Merci beaucoup pour cet article Livre
Revenir en haut Aller en bas
 
[Le Figaro] Les amuseurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Figaro & XIII tout l'été
» figaro mon chat
» Le figaro magazine du 28 août 2010
» [Beaumarchais] Le mariage de Figaro
» Marilyn Monroe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Actualité :: Revue de presse :: 2007-
Sauter vers: