Forum Amélie Nothomb
<iframe scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" src="http://www.deezer.com/fr/plugins/player?autoplay=true&playlist=true&width=700&height=240&cover=true&type=playlist&id=298541121&title=&app_id=undefined" width="700" height="240"></iframe>



Bienvenue sur le Forum Amélie Nothomb!

Pour accéder aux différentes rubriques, vous devez vous inscrire en cliquant ci-dessous sur "S'ENREGISTRER". Ceci vous permettra de rejoindre notre communauté pour discuter des différents livres d'Amélie Nothomb, partager des vidéos et des articles, ou encore discuter de l'actualité et de nos goûts culturels!
>>> Deux forums sont en accès libre sans inscription nécessaire pour les consulter: "Réflexions" et "Culture". Visitez-les si vous souhaitez découvrir le forum! >>>

Si vous êtes déjà membre du Forum Amélie Nothomb, connectez-vous en cliquant sur "CONNEXION".
Si vous avez perdu votre mot de passe ou votre nom d'utilisateur, cliquez en haut de la page d'accueil sur "CONTACTER L'ADMINISTRATEUR".
Si vous souhaitez seulement visionner la page d'accueil du forum, cliquez sur "NE PLUS AFFICHER".

A très bientôt!

L'équipe d'administration du Forum Amélie Nothomb.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Presse; Interview d'Amélie (Les livres du soir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bergie
DÉSACTIVÉ
DÉSACTIVÉ
avatar

Inscription : 27/08/2005
Messages : 625

Age : 35 Féminin

Localisation : Paris
Emploi : Etudiante en communications

MessageSujet: Presse; Interview d'Amélie (Les livres du soir)   Sam 27 Aoû 2005 - 4:53

Dans « Acide sulfurique », Amélie Nothomb imagine le mariage sanglant des camps de la mort et de la téléréalité. De quoi débattre dans les chaumières... et diviser nos critiques littéraires.
Poussant la téléréalité dans ses derniers retranchements, le nouveau et quatorzième Amélie Nothomb envoie des gens pris au hasard sur le plateau de « Concentration », où des kapos les condamnent à mort en direct. Mais Pannonique se lève pour dire « non ». Un roman de combat.


Les livres du Soir - Beauté et intelligence confrontées aux crimes et bassesse de l'humanité, tentation de se prendre pour Dieu... « Acide sulfurique » traite certes de téléréalité mais en mettant en avant des thèmes qui vous sont chers. Ne serait-il pas le plus engagé de vos romans ? N'y montez-vous pas au front comme si nous étions en guerre et qu'il ne s'agissait plus de jouer mais de lutter ?
Amélie Nothomb - Vous avez raison. Pour moi, ce n'est vraiment pas un jeu. Il n'y a rien de plus dangereux qu'un état de guerre non déclaré. Quand la télé en arrive là, quand on peut à ce point organiser le mépris de l'humanité, pourquoi ne pas parler d'état de guerre ? Pourquoi ne pas dire combien c'est grave ? Il me semble en effet que je suis allée plus loin que jamais dans ce livre. Je le constate presque physiquement. Une expression consacrée veut qu'on écrive ses livres avec son sang. Pour celui-là, il suffisait que je fasse une toute petite entaille et ça giclait ! J'y ai laissé des plumes. Aujourd'hui encore, je le sens.

- La beauté de Pannonique pèse dans la balance. Peut-être, se dit le lecteur, parviendra-t-elle à faire cesser le crime de « Concentration »... Pensez-vous avec Dostoïevski que « la beauté sauvera le monde » ?
- La beauté au sens le plus large, oui. Mais c'est aussi le nom de Pannonique qui est salvateur. Dans « Concentration », les détenus portent des matricules. L'humanité y est saccagée en même temps que les noms. Et Pannonique finit par se nommer... Cette lente reconquête du nom permet l'amour et peut, à terme, je ne vais pas dire sauver l'humanité car nous en sommes très éloignés, mais au moins sauver les meubles.



- Pannonique se distingue aussi par son orgueil...
- Je pense, contrairement à Houellebecq, que l'orgueil est une valeur indispensable à l'humanité. Et que l'orgueil s'apprend ! Pannonique est une héroïne cornélienne. D'accord, les héros cornéliens ont tendance à être bien nés, mais ils rivalisent d'excellence non pas moralement mais par l'orgueil. Dans cette mesure, l'héroïsme est à portée de tous ! Et qu'on cesse de nous dire que c'est mal ! Qu'on en finisse avec cet héritage judéo-chrétien !

- Comment vous est venue l'idée d'associer la téléréalité aux camps de la mort ? Et la réalité n'est-elle pas en train de rejoindre à petits pas votre vision d'horreur ? John de Mol, inventeur de « Big Brother » et de la « Star Academy », recherche une femme enceinte acceptant d'accoucher en direct pour une chaîne payante qu'il a lancée aux Pays-Bas... Regarderiez-vous ce genre d'émission ?

- Le boycott étant mon unique arme en la matière, c'est hors de question ! Pour écrire sur le sujet, pas besoin de se documenter, ce n'est malheureusement pas nécessaire : tout le monde en parle ! J'ai d'ailleurs toujours pensé que la documentation était superflue, qu'il suffisait au romancier de décrire l'horreur de l'intérieur pour la trouver. J'ai écrit « Acide sulfurique » du 18 mai au 2 août 2004 et en suis tombée enceinte en avril 2004, en entendant un prétendu intellectuel dire qu'il regardait les émissions de téléréalité au second degré, pour voir combien l'humanité pouvait tomber bas. Ce n'était pas la première fois que j'entendais ça, mais là, ça m'a mise hors de moi. Parce que regarder ça pour le plaisir de se sentir supérieur, c'est encore pire ! J'ai poussé la réflexion à son comble en faisant se rejoindre deux mépris pour l'humanité : d'une part la vulgarité abjecte de la téléréalité, d'autre part la réalité historique des camps.

- Espérez-vous que votre livre va faire réfléchir les concepteurs de ce genre de programmes ?
- Je serais bien naïve. Ils ne vont même pas le lire... Tout ce que j'espère, c'est que quelques téléspectateurs s'interrogent. Pas qu'ils éteignent leur télévision, juste qu'ils zappent. Ce n'est quand même pas difficile de zapper ! On est arrivé à un tel stade de complaisance chez les gens qu'ils en viendraient à vous dire que si, c'est difficile !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.toutsurfrancedamour.com
Elrond
Administrateur
Administrateur
avatar

Inscription : 07/07/2005
Messages : 2267

Masculin

Localisation : Bruxelles
Emploi : Etudiant en droit

MessageSujet: Re: Presse; Interview d'Amélie (Les livres du soir)   Sam 27 Aoû 2005 - 10:43

Elle est intéressante cette interview. C'est sympa de voir enfin quelqu'un qui ose vraiment dire son mépris de la télé-réalité!
Revenir en haut Aller en bas
http://amelienothomb.forumactif.com
Evie



Inscription : 27/08/2005
Messages : 880

Age : 30 Féminin


MessageSujet: Re: Presse; Interview d'Amélie (Les livres du soir)   Sam 27 Aoû 2005 - 13:15

Ben, même avis, je l'aime bcp celle là... Embarassed (j'parle un peu pour rien :?)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Presse; Interview d'Amélie (Les livres du soir)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Presse; Interview d'Amélie (Les livres du soir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Neuvième Porte
» Interview de Céline Guillaume
» Pour l'administration fiscale, Uderzo n'est pas coauteur (interview: actuallite.com)
» l'interview de J. von Polier PDG de RAKETA
» Donna Leon : Commissaire Brunetti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Amélie Nothomb :: Amélie Nothomb | Actualité :: Revue de presse :: 2005-
Sauter vers: